Qui est autiste?, de Mouhamed Moussa Touachi

Handicap peu connue jusqu’ici au Sénégal, l’autisme est souvent confondu avec la schizophrénie. Cette situation entraine souvent une certaine forme de marginalisation même au sein de la famille qui est le premier lieu de socialisation.

Madame Cécile Dullin, travailleuse sociale en France, spécialisée dans la réinsertion des personnes atteintes d’autisme est la coordonnatrice du projet. La prise en compte de ce handicap étant moindre au Sénégal, elle compte en partenariat avec Yacine Ndiaye Kone (initiatrice du projet), sensibiliser sur ce handicap, réunir des autistes et les aider à s’intégrer.

Ce handicap sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts.

Trois éléments cumulatifs caractérisent ainsi l’autisme : un trouble de la communication, une perturbation des relations sociales et des troubles du comportement.

Pour beaucoup d’enfants, les symptômes  s’améliorent avec le traitement et l’âge. En grandissant, certains enfants atteints d’autisme finissent par mener une vie normale ou quasi-normale. Les thérapies et les interventions comportementales peuvent cibler des symptômes spécifiques et apporter des améliorations considérables. Contrairement à ce qui c’est passait il y a vingt ans, où de nombreux autistes étaient placés en institutions, il existe désormais des solutions plus souples. En général, seuls les individus les plus gravement atteints vivent dans des institutions.

Écoutez l’interview de Mouhamed:

 

Cliquez ici pour écouter tous les documentaires et toutes les interviews!